LA BATAILLE DE SOLFÉRINO affiche

Séances spéciales

Sortie nationale le 4 octobre 2023

Voir les séances

La Bataille de Solférino

Justine Triet

2013

-

94min

-

France

Visa d'exploitation n°133.081

avec

Laetitia Dosch, Vincent Macaigne, Arthur Harari, Virgil Vernier, Marc-Antoine Vaugeois

6 mai 2012, Laetitia, journaliste télé, couvre le deuxième tour de la présidentielle au cœur de la foule, rue de Solférino. C’est également le jour où Vincent, son ex, débarque, sûr de son droit de visite, pour revoir ses deux petites filles. Entre la promesse des lendemains qui chantent et les secrets du passé qui s’entremêlent, c’est une journée pour l’Histoire qui rattrape ces destins du quotidien.

Tout juste 10 ans avant sa Palme d’Or pour Anatomie d’une chute, Justine Triet présentait son premier film, le portrait d'une femme embarquée dans la grande épopée de son quotidien…

Le président “normal” va être élu. Les personnages de La Bataille de Solférino s’agitent et s’emportent au-delà du raisonnable dans une porosité totale et jubilatoire entre récit et actualité brûlante

LIBÉRATION

Un film épique mêlant amour et politique

CAHIERS DU CINÉMA

Cannes 2013 - Programmation ACID
  • 9,90  Ajouter au panier

    La Bataille de Solférino

    Justine Triet


    Dosch époustouflante, Macaigne savoureux, un film irrévérencieux…
    Avant Anatomie d'une chute, le premier film de Justine Triet.

    En supplément

    • Trois courts-métrages de Justine Triet
      • Vilaine fille, mauvais garçon (30 min) : La nuit survoltée d'un jeune peintre fauché et d'une comédienne déjantée. Dans l'impossibilité de se retrouver seuls, Laetitia et Thomas traversent chaque situation entre drame et légèreté, jusqu'à ce qu'un événement violent marque leur rencontre d'une étrange complicité.

     

      • Sur place (28 min) : Filmé entre la foule et la hauteur d'une fenêtre voisine, Sur place cueille les ballets des corps dans une scène de foule où la violence éclate. En accumulant les points de vue, sur l'individu, sur le groupe, sur la masse, le film tente de tirer de l'événement télévisuel une appréhension plus nuancée, plus trouble.

     

      • Des ombres dans la maison (58 min) : En banlieue de Sao Paulo, Gustavo, quinze ans, passe ses journées à l'assistance, un centre social géré par l'église évangéliste. Sa mère, Giselle, a des problèmes d'alcoolisme. Elle est convoquée au centre où elle rencontre Valeria, l'assistante sociale. Valeria est également pasteur.

     

    • Dans le livret :
      • Entretien avec Justine Triet
      • Filmographie
      • Présentation des courts-métrages

     

    Informations techniques

    • Contenu : le film - 3 courts-métrages - chapitres - livret
    • Format : 16/9 - couleur - PAL - multizones
    • Audio : version originale française - son 5.1 + Dolby Stéréo