Shellac » Abonnement Club Shellac

Abonnement Club Shellac

Shellac lance son abonnement VOD CLUB SHELLAC

12 films par mois, 3 nouveaux films par semaine

Des auteurs reconnus et des nouveaux talents.

Des films de référence, des inédits, des découvertes…

Un cinéma indépendant ambitieux, varié et surprenant, sélectionné par nos soins aux quatre coins du monde.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Actuellement

27 jours

Faites l’Algérie, pas la guerre

Dans un pays aux ruines laissées béantes par un siècle de colonisation et deux décennies de guerre, rien n’est moins facile que de trouver un sens, tant pour expliquer ce qui est arrivé que pour savoir vers où se diriger. Celles et ceux qui y vivent continuent pourtant de se porter secours – et de rêver d’amour.

Loubia Hamra

Narimane Mari

Il est impossible de réaliser qu’on est libre sans longtemps jouer et rejouer ses entraves passées.

Atlal

Djamel Kerkar

Quand le provisoire de la ruine s’éternise dans un présent figé.

20 jours

17 ans, même pas peur

Dans la fragilité et l’incertitude d’un âge où on ne peut plus se fier à rien, qui fait sursauter face à ses propres éruptions cutanées, aux variations du timbre de sa voix ou à l’ennui qu’inspirent les vies adultes environnantes, l’amour prend une place centrale, structurante dans la joie comme dans le tragique.

John From

João Nicolau

Deux jeunes filles qui tiennent les murs sous la chaleur lisboète découvrent un mirage nommé Mélanésie.

Le parc

Damien Manivel

« T’as déjà fait un peu de philosophie ? C’est sympa, tu réfléchis. »

13 jours

70's Vecchiali

Maître des nuits amères et du travelling, fan de Demy adoubé par Pasolini, pont entre les rives des années 1930 et de la Nouvelle vague, Vecchiali a saisi en trois films un interlude où tout se réinventait : la musique, mais aussi le sexe, les voitures et les serial killers.

L'étrangleur

Paul Vecchiali

La nuit les gens sont doux, ouverts, vulnérables ; elle cache leur peine de n’être rien et de vivre.

Femmes femmes

Paul Vecchiali

Isolées et fantasques, campées sur leurs grands airs mais risquant la rue d’un moment à l’autre – pas infâmes, mais des femmes.  

Corps à cœur

Paul Vecchiali

« Il n’y a rien comme les femmes du monde pour te refiler leur chtouille. »

6 jours

Eduardo Williams & Guests

Né en 1987 à Buenos Aires, l’Argentin Eduardo Williams a une forte appétence pour les minuscules caméras mobiles et les pays non-occidentaux. Son parcours de cinéma, comme celui de ses invités, suivent de près une jeunesse mondialisée et délaissée.

J'ai oublié !

Eduardo Williams

« Nous sommes tout petits. Il semble que les pores de ma peau soient devenus gigantesques. »

Bamseom Pirates Seoul Inferno

Yoon-suk Jung

Quel est le sujet le plus dangereux en Corée du Sud ? La Corée du Nord. Même quand il s’agit de parodier sa propagande…

Sete anos em maio

Affonso Uchôa

« Les policiers c’est comme les fourmis, tu en attrapes un, il y en a cinq mille qui te courent après. »